Ecole élémentaire et Restaurant scolaire

Lieu : Baulon (35)
Maître d’ouvrage : commune de Baulon
Architecte : Cédric Smal, Lucie Godefroy, Claire Chollet
Bureaux d’études :
Economiste et OPC – ECMS
Structure – SISBA / Fluides – GEFI Ing.
Calendrier : APD en cours
Surfaces : s.u. école 377m², restaurant scolaire 300m², préau/cour couverte 410m², espaces ext. 2300m²
Coût d’objectif : 1 300 000 € H.T.
Mission : complète (études + chantier) + mission HQE + OPC
Exigence thermique : RT2012 BBC

 
 
 
 
 
 
 

Contexte :
Commune rurale d’Ile-et-Vilaine, la ville de Baulon souhaite rassembler ses deux écoles sur un même site, en y associant un nouveau restaurant scolaire. Ce regroupement s’inscrit dans un mouvement de resserrement des équipements de la commune autour d’un nouvel espace public piéton.

Une école sous un préau :
Les deux programmes projetés (école et restaurant scolaire) s’implantent en frontalité mais à l’écart de l’école existante en ménageant ainsi une cour de récréation servant d’accès au site. Celle-ci est prolongée par un grand préau qui prends place entre les 2 bâtiments, en préservant au maximum leurs orientations Sud respectives.

Inscrit dans une économie de projet très serrée, ce préau, proposant une cour couverte de plus de 400 m2, permet des usages extérieurs de tout temps, et devient également l’espace de distribution des différents locaux, permettant ainsi de minimiser les espaces de distribution chauffés.
Sous celui-ci, on trouve accès à tous les programmes de l’école : salles de classes, salle plurivalente, bibliothèque, sanitaires partagés, restaurant scolaire, ainsi qu’un jardin planté. Ce lieu actif, entre intérieur et extérieur, caractérise fortement l’ambiance de l’école, et double la surface de la cour de récréation.

L’expression architecturale du projet relaie ce parti pris en regroupant les différents programmes sous un même toit : 3 nefs dont la charpente bois reste apparente et structure les espaces aussi bien extérieurs qu’intérieur. Ces grandes toitures permettent de gérer l’ensoleillement et la protection solaire (parties translucides, débords de toitures) mais aussi la récupération de l’eau de pluie.

Les principes constructifs s’appuient sur le choix de matériaux durables aussi bien pour la structure des bâtiments (charpente bois, mur ossature bois) que pour l’isolation (fibre de bois,remplissage des MOB en mélange Terre-fibre issue du site). Les plus petits programmes ponctuant le préau (bibliothèque et sanitaires notamment), sont pensés comme des éléments didactiques exprimant architecturalement certaines préoccupations environnementales portées par le projet (chantier terre participatif, récupération de l’eau de pluie, tri et recyclage, etc…).