_ Le collectif Faro est un groupement de solidarité de 6 architectes indépendants. Nous empruntons à Faro son sens d’être une ville et une figure géographique. Pour les projets que Faro mène, cette signification est prétexte de posture (faire sens commun) et d’outils coopératifs (compétences, références, moyens).
Les projets d’architecture et d’urbanité que nous partageons s’inscrivent dans une attitude contextuelle et prospective. Cette ambivalence de départ prend sens dans le projet tel que nous le concevons et le construisons : comme un prototype qui met à l’épreuve l’espace dans ces dimensions sociales, vécues, économes, partagées, populaires.
L’enseignement, l’appel d’offre de recherche, l’étude prospective jouxtent nos commandes de projets construits, les uns déplaçant les autres vers une critique conceptuelle, écologique, technique.
Notre territoire de projet se définit autour des enjeux de l’espace habité : analyse de situations urbaines, prospective territoriale et architecturale, logements, équipements.
Créé en 2012 à Nantes, le collectif Faro associe Pauline Barlier, Claire Chollet, Lucie Godefroy, Cécile Leroux, François Péchereau, Cédric Smal. Faro coproduit sous la forme de groupement de maîtrise d’oeuvre. Nous exerçons par ailleurs individuellement, statut libéral.


    construire l’espace habité
Mener des projets en vue de leur réalisation est une part importante de notre activité. La maîtrise d’œuvre signifie la conception d’espaces habités, en réponse à une commande précise en adéquation avec des besoins, des usages, un contexte urbain, paysager, environnemental, mais aussi la capacité à représenter, à se mettre en dialogue avec l’usager. Construire s’opère par l’étude complète de la conception au suivi de chantier, et aussi par l’accompagnement de démarches d’auto-construction.
Nos projets nous amènent à exercer pour des particuliers, des bailleurs sociaux, des communes, des constructeurs … nos projets sont des logements agrandis, réhabilités, neufs, des réhabilitations de logements collectifs, des équipements (sportifs, écoles … ).


    penser l’urbain
L’échelle urbaine est abordée au travers d’études urbaines et de recherches prospectives.
Les prospections menées par FARO sont des propositions exploratoires, démarches indépendantes, qui par allers-retours nourrissent les projets construits, et aussi insufflent les projets de recherches.
Ces démarches sont une étape importante pour constituer le bagage critique essentiel à notre pratique d’architecte: questionnement et prise de position sur la ville, le territoire, l’architecture, les thèmes contemporains …
FARO participe à des études urbaines (études de définition, orientations d’aménagement) pour des collectivités territoriales au sein d’équipes pluridisciplinaires. FARO poursuit ainsi son travail de traduction des enjeux contemporains de l’urbain à travers la construction de propositions pour la mutation d’espaces habités à l’échelle de la ville ou du quartier.


    produire des connaissances
Ces recherches s’inscrivent dans une démarche de constitution et de consolidation de savoirs organisés. Elles forment un fond de connaissances destiné à être partagé et utilisé dans les projets.
Elles s’insèrent dans des démarches organisées :
• mémoires liés aux écoles d’architecture et démarches scientifiques des laboratoires de recherches universitaires,
• projets de recherches et d’expérimentations coordonnés par des institutions, organisations ou collectivités territoriales,
• participation à des unités d’enseignement au sein d’équipes pédagogiques de l’enseignement supérieur.